Le petit-déjeuner sain

3 février 2019
Le porridge est également un petit-déjeuner sain pour bien démarrer sa journée.

Mode d’emploi du petit-déjeuner sain et raisonné

Tu viens de te lever, t’as encore la tête dans le brouillard, et hop tu t’enfiles un bol de corn flaxes, deux bonnes tartines de pain avec du beurre et de la confiture, un petit café pour te réveiller, et ta journée commence dans la souffrance ?
Pas étonnant qu’avec un pareil rituel t’aies un peu de mal à démarrer. T’inquiète, on va reprendre ensemble quelques basiques pour fluidifier ton départ au boulot.

 

Petit-déjeuner au saut du lit ? Quelle c******ie

 

Attention ça va faire mal : si tu crois que ton organisme est prêt à se faire martyriser au sortir du lit, tu fais une grosse erreur. Ton ventre aussi il a besoin d’émerger ! Laisse-lui le temps de se préparer, pour que tes enzymes digestives s’activent, que ta salive arrive, que ton système nerveux envoie les bons signaux aux différents organes de la digestion.

La minute Ayurvéda

Premier petit geste pour aider ta tuyauterie à se réveiller, tu peux commencer par diluer le jus d’un demi citron dans une tasse d’eau chaude (plus tiède que brûlante), et avaler ce breuvage 30 minutes à 1h avant de manger. La chaleur de l’infusion réveillera ton “feu digestif” et préparera tes organes à accueillir ton petit-déjeuner. De son côté, le citron pressé va t’envoyer un véritable shoot de vitamine C pour achever de t’ouvrir les yeux, tout en accompagnant ton foie dans l’évacuation des toxines contenue dans la bile qu’il a stocké après sa nuit à nettoyer ton organisme.

Jus de citron et eau chaude réveillent tes organes digestifs avant le p’tit déj’ !

Te voilà déjà un peu plus opérationnel pour affronter ton premier repas. Mais rien ne presse, camarade, attends un peu avant de remettre le couvert ! Sais-tu que ton système digestif a également besoin de repos ? Selon de nombreuses études, 16h de coupures sont idéales pour que tes intestins puissent digérer, évacuer les déchets qui l’encombrent et cicatriser des efforts de la veille.

Tout comme JC qui se repose entre deux sessions muscu, tes organes digestifs aussi ont besoin d’une pause.

Et oui, car comme pour n’importe quel organe, si tu forces trop, à la longue ça fait des dégâts. Imagine-toi soulever des altères tous les jours en non-stop… même Van Dam il fait une pause, sinon c’est la tendinite, la déchirure musculaire, ou pire !

 

Loin de moi l’idée de comparer ton bidon à Jean-Claude, mais tu as compris l’idée : lui aussi a droit à une pause bien méritée de temps en temps. Avec le jeûne par intermittence par exemple : ça consiste à manger entre 12h et 20h ou 8h et 16h ou les horaires de ton choix à partir du moment où tu respectes ces 16 heures de jeûne. A moins d’avoir une activité extrêmement physique et quotidienne, le faire quelques jours semaine ça passe crème.

Tu ne te sens pas encore prêt à sauter le petit déj’ ? C’est OK, on passe à la suite.

Quoi manger au petit-déjeuner ?

Idéalement, que des fruits ! C’est facile à digérer donc même si t’es pas prêt, ça passe ! De plus, ton foie a consommé une bonne partie de ses réserves de glycogène pour réaliser ses missions nocturnes (détoxination, régénération, etc.). Rien de tel qu’une dose de fructose (sucre des fruits) directement assimilable pour reconstituer ton stock d’énergie pour la journée qui commence !

Pour un apport en sucre optimal, choisis plutôt les fruits.

Si tu pars bosser dans les champs, ça ne sera peut-être pas suffisant. Mais tu l’auras compris, ce n’est pas ta tartine pain beurre confiture qui va t’aider – elle risque même de t’épuiser. Il y a bien mieux à faire en association alimentaire.

 

Mais quels aliments alors ?

 

– les œufs (crus pour les braves, à la coque pour les sensibles)
– les yaourts et fromages (chèvre ou brebis de préférence et non pasteurisés bien sûr)
– les oléagineux (noix, amandes, noisettes…)
– les graines (tournesol, courge, sésame…)
– les légumes (comme d’hab tu peux te lâcher !)
– les viandes et poissons (blanches pour les premières – poulet, dinde, jambon ; petits pour les seconds – sardines, harengs, maquereaux).

Et pourquoi pas une petite salade healthy en guise de petit-déjeuner ?

Perso ça m’arrive d’attaquer avec une salade de persil / choucroute / chèvre noix + huile d’olive et avec une pointe de vinaigre balsamique, crois-moi, ça transporte plus loin qu’un bol de Chocapic !
Si le persil n’est pas ton dada, ça marche aussi avec de la coriandre, des graines germées, des pousses d’épinard… rappelle-toi d’envoyer du VERT, mon frère.

 

Si tes céréales te manquent vraiment, choisis alors des complètes ou semi-complètes, qui vont t’apporter de l’énergie sur quelques heures, et non te créer un pic d’insuline avant de te laisser bien plus fatigué (toi même tu sais ce qu’on pense du sucre).

Pour ça on peut tout à fait prendre exemple sur nos voisins British : un petit porridge et ça repart !
Super facile et digeste, il te suffit d’ajouter quelques flocons d’avoine dans l’équivalent d’eau bouillante, touille un peu, rajoute de la cannelle et du miel, c’est prêt !
Selon le dicton consacré : “Porridge keeps us alive through storms for centuries !”, littéralement : “Le porridge nous garde en vie malgré les tempêtes depuis des siècles !”… Mais attention quand même à ne pas abuser !

Le porridge est également un petit-déjeuner sain pour bien démarrer sa journée.

Et une fois de temps en temps pourquoi pas un bon muesli tradi ! Mais sans lait de vache, ce serait dommage de se faire du mal. D’autant plus que les alternatives aujourd’hui sont nombreuses : Lait d’amande, avoine, noisette, quinoa, chanvre, sarrasin, soja, coco…

 

Pour la boisson chaude qui va bien, c’est comme l’eau on la préconise plutôt à 30 minutes – 1h avant ton repas, histoire d’éviter la dilution de ton précieux acide gastrique ou l’évacuation de tes chères enzymes digestives. Ne soyons pas contre-productif, on est là pour bien digérer bordel !
Et si t’es pas trop citron, varie les plaisirs mais évite les excitants systématiques, c’est ton système nerveux qui trinque. On garde les cafés, thés noirs et chaï pour le brunch du week-end, la semaine tu peux te déchaîner sur les maté, chicorée, rooibos, et infusions en tous genres…

 

Pas facile de changer ses habitudes, on en sait quelque chose.
Mais doucement, sûrement, et avec une extrême indulgence, on peut y arriver. A toi les joies du petit-déjeuner qui t’amène aux toilettes sans te brusquer et t’annonce une très belle journée !

 

 

 

William Lowes & Adrien Richard

%d blogueurs aiment cette page :