Le sucré, comment s’en passer

24 juillet 2018
Le sucre est en fait huit fois plus addictif que la cocaïne.

Se débarrasser du sucré, une fort bonne idée

Quand le sucré rime avec danger

Niveau santé, on ne va pas s’étaler sur le sujet, il existe suffisamment d’études et d’articles scientifiques qui en parlent et que tu pourras trouver facilement avec l’ami Google (et même un film, « Sugarland », qui vaut franchement le détour). Mais pour résumer, le sucre est une catastrophe pour ton organisme (surpoids, obésité, diabète, caries, maladies auto-immunes, cancers), et prodigieusement addictif (8 fois plus que la cocaïne tout de même…).

Sugar Land : un film génial sur les méfaits du sucre !
Le sucre est en fait huit fois plus addictif que la cocaïne.

A hauteur du cerveau ça envoie également des signaux étranges. Quand tu manges un éclair ou quand tu bois un coca, le taux de sucre dans le sang augmente brutalement et active avec lui la zone de récompense, qui va libérer un shoot de dopamine à peu près équivalent à celui d’une trace de coke. Là, c’est le moment de kiff.

Le souci, c’est que pour réguler ta glycémie qui explose, ton corps produit à ce moment une quantité d’insuline massive. Résultat, tes cellules se mettent à stocker un max, ton niveau de sucre sanguin chute d’un coup, et ton moral avec. Une mécanique bien rodée qui entraîne fatalement des troubles de l’humeur, stress, déprime. Sans parler des récentes études faites sur la mémoire… Et pendant ce temps, toi, tu grossis tranquillement.

 

En plus, ça gâche le goût. Tu as peut-être déjà tenté l’expérience avec des fraises pas fameuses ? Hop tu rajoutes du sucre et ça devient succulent – on peut au passage se questionner sur les produits transformés industriels qui en contiennent beaucoup : gâteaux, pains, mueslis, sauces, etc.

 

Et bien on te propose une autre formule : garde tes fraises pour un smoothie et achètes-en des meilleures !

Comment et par quoi remplacer le sucré ?

Pour le 4 heures, fastoche, un bon fruit ou plusieurs (à mélanger intelligemment, comme indiqué dans le tuto associations alimentaires), on peut en abuser ça ne mange pas de pain…

 

Les sodas et boissons sucrées, ça peut être un poil plus compliqué. En tant qu’ancien aficionado du sirop, surtout celui de pêche, j’ai trouvé d’autres façons de boire de l’eau. En thé, tisane, infusion, décoction… Les épices et herbes aromatiques ne manquent pas pour se faire du bien au corps et aux papilles.

 

Mes préférées :

– ortie gingembre clou de girofle

– racine de réglisse

– menthe verveine

 

Ou tout simplement un peu de citron pressé dans une carafe d’eau. Évidemment ça ne se fait pas du jour au lendemain, mais crois-moi la recherche du goût vient très vite supplanter l’envie de sucre.

Le dessert, cauchemar de ta vitalité

Tu as bien mangé, tu pourrais t’arrêter là, tu le sais et les japonais le disent bien, il faut sortir de table aux trois quarts pleins. En plus, tu as déjà lu l’article sur les associations alimentaires donc tu sais que ça n’a pas de sens de t’envoyer une dose de sucre maintenant. Mais la tentation est trop forte, tu échoues…

D’abord, il faut relativiser, ce n’est pas la fin du monde. Mais si tu veux t’améliorer, on peut t’aider, il existe des desserts moins sucrés ! Check donc notre recette douceur express. Et puis sinon la prochaine fois, essaie plutôt un ou deux carrés de chocolat noir (80 % ou plus), ça marche pas mal.

Dans les astuces ++ de fin de repas qui t’aident encore à mieux le digérer : mâchouiller des graines ! Une pratique qui se fait beaucoup en Inde. Avec des graines d’anis vert c’est très agréable, légèrement sucré, et favorise ta digestion. Si tu n’aimes pas l’anis, les graines de fenouil, coriandre ou cumin peuvent aussi faire l’affaire. Et c’est plutôt sympa de varier les plaisirs.

 

La transition est loin d’être facile, il faut y aller progressif, et un petit écart de temps à autre est je pense acceptable, mais crois-moi on vit bien mieux sans sucre.

 

« Sugar man, won’t you hurry… »

Ne t’inquiète pas, manger des graines ne fera pas de toi un hamster...

 

 

 

William Lowes

%d blogueurs aiment cette page :