Aphtes

 

Aphtes, le cauchemar silencieux


 

Tout le monde l’a déjà vécu une fois, cette sensation désagréable. La langue passe dessus cent dix fois par jour, on se mord pendant les repas… Une petite gêne dans la joue, sur la gencive ou même sur la langue qui tourne au cauchemar.

Vous avez dit ulcère ?

Ce bien nommé aphte, est en réalité un micro-ulcère de la muqueuse buccale – autrement dit une lésion, une plaie dans la bouche. Mais pas n’importe quel type de plaie : si certaines personnes n’ont des aphtes que très rarement (plutôt conséquence de petites blessures faisant suite à un concours de dégustation de verre, ou toute autre ingestion de substances acides, médicamenteuses ou abrasives) d’autres doivent faire face à cet inconfort de manière régulière ; il s’agit alors de comprendre quel en est la cause pour l’éradiquer de son quotidien.

Éviter le stress évite les ulcères, alors on se relaxe !

Comme évoqué un instant plus tôt, l’aphte est un micro-ulcère de la bouche. Mais qui dit micro-ulcère, dit ulcère quand même, et qui dit ulcère, dit bien souvent stress, fatigue ou surmenage – précédant de manière quasi-systématique l’apparition des lésions. Tu m’as bien entendu, hyperactif que tu es, va falloir mettre la pédale douce.

Dans le top 3 des causes des stomatites aphteuses (aphtes chroniques), on retrouve également les allergies ou intolérances alimentaires – je te renvoie encore une fois au chapitre lié à la perméabilité intestinale pour progresser sur le sujet.

Vient en troisième position la carence en vitamine B12. A notre grand malheur à tous, cette vitamine est très peu présente dans l’alimentation végétale et se concentre plutôt dans les produits laitiers et carnés. Si les végétariens pourront satisfaire leur besoin dans les œufs et fromages, les véganes devront bien souvent se complémenter. Cependant, selon certaines sources, on retrouve une très grande concentration de vitamine B12 dans l’humus – la première couche du sol. Protecteur des animaux, il est donc temps d’ajouter de la terre à ton menu !

 

Pour toi, barbare carnivore, rien ne sert d’enrouler ton steak de bœuf quotidien dans une tranche de lard pour satisfaire tes besoins : une pièce de viande rouge de 150g comblera déjà plus de deux fois tes besoins journaliers – il va falloir chercher la cause ailleurs.

La vitamine B12 se trouve dans l’humus ou la viande, si tu est végan extrémiste, tu peux manger de la terre...

On l’aura compris, quand on a des aphtes, on se relaxe et on essaye de réduire tous les facteurs d’inflammation, donc les boissons et aliments irritants : thé, café, alcool, épices, citron et autres cactus en salade. Dans un second temps, on va essayer d’identifier les aliments susceptibles de déclencher une réaction allergique et de faire un point sur les menus ingérés qui précèdent l’apparition de la plaie. On posera ensuite un regard sur d’éventuelles carences liées à son mode de vie, pour tenter de les corriger.

Les aphtes se résorbent normalement et naturellement en une à deux semaines – mais si après avoir fait tout ça, ta muqueuse buccale ressemble encore parfois à un parcours de Supercross, laisse-moi au moins te donner quelques astuces pour te faciliter la guérison.

 

Dans le registre « j’ai très mal c’est l’urgence », pour calmer la douleur et l’inflammation, n’hésite pas à te faire un bon thé noir, tu récupères le sachet infusé et tu viens le coller sur la plaie. Le thé possède de puissantes propriétés analgésiques – et ne vient pas perturber d’autre fonctions de ton corps, contrairement à certains anti-inflammatoires médicamenteux. Et crois-moi, parole de scout, ça fait le taff.

L'argile verte est un bon remède naturel pour nettoyer, drainer, soigner les plaies, par exemple les aphtes dans ta bouche.

Mon préféré dans le genre « premier soin qui fonctionne hyper bien sur les plaies », pour nettoyer et drainer la plaie, j’ai nommé pour une deuxième fois l’argile verte. Elle agit comme une véritable pompe à toxines et agents infectieux.

 

Appliquée en cataplasme directement sur l’aphte, tu évites de passer la langue dessus et tu la gardes au moins une heure. A renouveler autant de fois que tu le veux chaque jour jusqu’à guérison complète – et on évite d’avaler le cataplasme, à la longue ça constipe.

Pour venir stimuler la reconstruction cellulaire, champion hors catégories : l’Aloé Vera. Que tu l’aies en tube, ou directement en pot de fleur sur ton balcon, tu récupères un peu de gel (coupe juste une feuille si tu en disposes du frais, c’est encore mieux), et encore une fois applique doucement sur la lésion. Tu vas guérir tellement vite que tu n’auras même pas le temps de fermer la bouche.

Enfin, si tu veux la jouer Bear Grills dans la version « Man VS Wild », tu peux choisir l’option Amaroli – la bien nommée urinothérapie. Le nom peut sembler compliqué mais le principe est enfantin : urine sur ton doigt et applique le sans compromis sur ton aphte. C’est une méthode deux-en-un ; en plus de te soigner, tu atteins directement un niveau d’ouverture spirituelle avancée.

 

Trêve de plaisanterie : aucune raison pour que ce qui sorte de toi ne soit plus sale que ce qui y rentre, alors fonce, il n’y a pas de mal à se faire du bien.

 

L'urine est aussi une possibilité pour soigner un aphte.

 

 

 

Rédaction : Adrien Richard – avec l’aide d’Amandine Cotteaux, Naturopathe

Illustrations : Juliette Moitron

 

 

Sources :

 

GAUD Olivier. Amaroli : élixir de longue vie. Dossier libre sur : oliviergaud.free.fr/Dossiers/Shivambu-Amaroli/Longue_Vie.doc

 

NICARD Quentin. Bouche. passeportsante.net Juillet 2016.

 

PASSEPORT SANTE. Tout savoir sur les aphtes. passeportsante.net. Novembre 2017.

 

IMBERT Alexandre. Méfiez-vous des traitements dentaires. alternativesante.fr. Janvier 2018

 

EDP Sciences. Que peut révéler l’examen de la langue ?. aos.edp-dentaire.fr. Octobre 2016

 

ELMS. Amaroli : Quand l’urine devient médicament. http://thelinkfwi.wixsite.com. Janvier 2018.

Check ton toubib !
 

Le contenu de cette page ne remplace en aucun cas les conseils, avis, prescriptions, consultations, traitements ou diagnostics d’un médecin ou professionnel de la santé.
Seul un professionnel de la santé est apte à fournir à l’internaute un avis médical approprié, quelle que soit sa condition.