Pudding de chia

5 août 2018
Desserts sans lactose, sans gluten et sans sucre ajouté

La douceur express sans gluten et sans stress

Que tu traverses cet interminable dimanche après-midi de lendemain de soirée, ou que tu touches à la fin de ce repas entre amis où tu te dois de briller, la résultante est la même : l’heure est venue de s’injecter cette foutue touche sucrée. Et puis merde, ça va bien les efforts, voilà trois semaines que tu te nourris exclusivement de légumes verts arrosés aux larmes de licornes, tu vas finir par crever de frustration à continuer comme ça. Allons bon, voilà pour toi la recette qui câline ton insuline.

 

Pas de gluten, pas de lactose, que des bons fruits plein de bonnes vibes, et surtout mille et une variations possibles pour satisfaire toute la palette de tes pulsions glycémiques.

 

Enfile ta plus belle salopette et affûte ta fourchette, aujourd’hui on va se taper un vrai kiff de blogueuse biocoop. Remballez les brownies, c’est parti pour deux variantes du pudding de chia à en faire transpirer les pâtissiers.

Option 1 – « Caribbean Paradise » (2 personnes)

  • Quatre cuillères à soupe de graines de chia

 

  • 20 cl de lait de coco (une petite brique, en fait)

 

  • Un citron vert

 

  • Trois fruits aux couleurs stylées qui matchent bien ensemble (genre kiwi, nectarine, fraise)

 

  • Deux cuillères à soupe de sirop d’agave

 

  • Deux franches pincées de noix de coco râpée
Pudding chia garni de fruits de saison

Au moins une heure avant de consommer, tu mélanges tes graines de chia avec le lait de coco et le jus du citron vert. Tu touilles à mort et répartis dans deux jolis ramequins que tu balances au frigo (Astuce du chef : un vieux pot de yaourt ou crème brûlée industriel recyclé fera parfaitement le taff). Si tout se passe bien et que ni toi ni moi ne nous sommes plantés dans les proportions, ça devrait figer rapidos. Les graines de chia ont en effet la déstabilisante capacité à transformer en sorte de gel tout liquide qui passe à leur contact – pouvoir certes peu utile pour le commun des mortels, mais bien utile pour un pudding sans cuisson.

 

Une fois que ta base est prête, coupe tes fruits en tout petits cubes, mélange-moi ça pour faire une de ces « salades multicolores hyper healthy », et remplis le ramequin jusqu’au sommet. Une cuillère de sirop d’agave sur chaque petit pot, un collier de fleur et Franky Vincent dans les enceintes, on décolle ensemble pour les tropiques. La noix de coco râpée pour le final, sans déconner, ça devient malsain… mais pas de faux semblant entre nous, je sais que tu adores ça.

Option 2 – « Un parfum de cheminée » (2 personnes)

Pudding chia croustillant pour l'automne
  • Quatre cuillères à soupe de graines de chia

 

  • 20 cl de lait d’amande

 

  • Deux cuillères à café de cannelle moulue

 

  • Deux cuillères à soupe de flocons d’avoine

 

  • Une petite poignée de raisins secs

 

  • Deux cuillères à soupe de noix ou noisettes concassées

 

  • Deux cuillères à soupe de sirop d’érable

Pour le début, même combat: tu mélanges tes graines de chia, ton lait d’amande et ta cannelle, on se répartit le tout dans des ramequins « classy » ; puis ça part au frigo pour au moins une heure. Pendant que ton mortier prend doucement, concasse tes noix dans un bol, ajoutes-y les raisins secs, les flocons d’avoines et mélange le tout : tu as le « mix granola » qui va te servir de toping. Couvre alors généreusement le sommet de tes puddings de cette sublime préparation et arrose de sirop d’érable. Plus besoin de musique, ni même de garder les yeux ouverts; un feu qui crépite, un plaid garni d’un chat sur les genoux et on renoncerait bien au reste du monde, pas vrai?

 

Avant de déclencher le feu et pour prendre un pied optimal, n’oublie pas de mettre de côté ta culpabilité. Voilà une douceur 100 % crue, pleine de fibres solubles, de nutriments et de protéines que tu peux adapter à ta sauce selon tes problématiques intestinales. Et si comme moi, la perspective d’utiliser un sirop sucré te déclenche des crises de panique, tu peux t’en affranchir : les laits et les fruits se suffisent souvent à eux-mêmes, parole de tortue !

 

 

 

Adrien Richard

%d blogueurs aiment cette page :