Le velouté vert anti-Helicobacter

21 octobre 2018
Un bon velouté qui lutte contre la bactérie Helicobacter

Ton velouté brocoli / wasabi qui flingue les mauvaises bactéries

Le diagnostic est posé : tes brûlures d’estomac et ulcères à répétition ne sont que l’expression d’une invitée un peu trop envahissante, Helicobacter pylori. Traitement de cheval au poing, il est plus que temps de faire le ménage avant d’avoir des trous dans l’estomac. OUI MAIS VOILÀ, ce que tu ne sais pas, c’est que tu aurais pu te régaler tout en te soignant, bien avant d’en arriver là.

 

Pour ceux qui luttent contre l’agressivité de cette bactérie, celles qui préfèrent prévenir que guérir, ou encore en hommage aux amateurs de découvertes culinaires hors-du-commun, voilà LA RECETTE tant attendue : une petite soupe spécial guérison qui glisse en toute saison, avec des ingrédients « pas piqués des hannetons ».

Pour envoyer 4 braves bols de velouté à ta petite tablée, il te faut :

 

– Une belle tête de brocoli

– Un oignon jaune

– 50 cl de lait de noisette

– 40 cl d’ eau

– Un bouillon cube de légumes

– 2 à 3 cuillères à soupe de poudre ou purée de wasabi

– 2 phalanges de gingembre frais

– Quelques champignons de Paris

– Une poignée de noisettes concassées

– La tige d’un oignon nouveau

– 3 cuil à soupe d’huile d’olive

 

… et pas plus de 15 ou 20 minutes de ton précieux temps de vie. Crois-moi sur parole, le jeu en vaut la chandelle.

Tous les ingrédients pour faire la soupe qui prend soin de ton estomac !

Envoie Céline Dion à fond dans les speakers, lave et découpe ta tête de brocoli, râpe ton gingembre, épluche et émince ton oignon en respirant par la bouche pour éviter de te mettre à pleurer (détail à ne pas négliger, car si l’un de tes convives rentre par surprise et te découvre en larmes avec une musique pareille, ça pourrait bien jaser le reste de la soirée).

 

Balance tout ça dans une cocotte, et fais-moi revenir cette sympathique poêlée à l’huile d’olive quelques courtes minutes, juste histoire que tes légumes s’attendrissent un peu. Quand tu te sens prêt, ajoute le lait de noisette, l’eau, le cube de bouillon, une pincée de sel… et laisse cuire à feux doux pendant une dizaine de minutes, juste le temps pour toi de tailler tes champignons en tranches et d’émincer ta tige d’oignon nouveau.

 

Lorsque tu parviens à planter une fourchette dans les brocolis sans la tordre, c’est que tu as atteint le point de cuisson idéal : l’heure du velouté a sonnée. Ajoute le wasabi et mixe-moi tout ça à l’aide d’un blender ou d’un bras-mixer jusqu’à l’obtention d’une texture PARFAITE.

 

Avant de passer au dressage, étape fondamentale, il te faut goûter ta préparation pour réajuster l’assaisonnement. L’ambiance au salon est peut-être « épicée », mais il ne s’agit pas de faire hurler tes convives de douleur. Si le wasabi est trop prononcé, tu peux toujours rallonger d’un trait de lait végétal.

 

C’est maintenant que ça devient « chic-choc-croquant-élégant » : si tu veux ajouter un peu de mâche, fais revenir très rapidement quelques petites tranches de brocoli dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Lance avec une négligence maîtrisée tes tranches de champignons de Paris et ton émincé d’oignon nouveau. Puis saupoudre ta soupe cinq étoiles de quelques noisettes concassées.

 

Nous voilà maintenant les pieds sous la table. Une chose est sûre ; il n’y pas qu’Helicobacter qui va « déguster » ce soir.

 

 

 

Claire Ardhuin – Gastro’cookeuse et fondatrice du service traiteur « Paulette is Cooking« 

Logo du service traiteur Paulette is Cooking
%d blogueurs aiment cette page :