Burger vegan

24 février 2019
Mini-burger végétalien qui respecte les bonnes associations alimentaires.

Mini-Burgers vegans aux galettes de Haricots Azuki, Poireaux, Oignons et Salsa de Maïs

Temps de préparation : 1h – mais il te faudra mettre tes haricots à tremper la veille. Et oui mon chat, la vraie porn-food, ça se mérite.

Ingrédients :

*pour 2 assiettes de burgers en trompe-l’oeil que même un carnivore pure souche va se laisser berner tellement c’est bien imité.

  • 8 gros champignons de Paris (4/personne) / ou 4 gros champignons Portobello
  • 1 grand poireau ou 2 (pour plus de garniture)
  • 1 bel oignon rouge
  • 2 courgettes
  • 10 cuil à soupe de haricots azuki
  • 4 cuil à soupe de flocons d’avoine (trempés au préalable)
  • 1 boîte de maïs bio en conserve égoutté
  • 1 botte de ciboulette
  • Sauce soja non sucrée
  • 1 cuil à soupe de sirop d’agave
  • 2 cuil à soupe de purée d’amande blanche
  • 25 cl de lait de coco
  • Curry et curcuma, sel et poivre, huile d’olive
  • Un peu de farine de ton choix – ici un mélange riz-châtaigne
  • L’option du mec qui fait la diff’ : quelques petits raisins de corinthe (trempés au préalable)
Recette de burger végan pour une porn-food version healthy et tasty !

Besoin particulier : un mixer ou petit robot hachoir – voir carrément un bras mixer, pour les trashers.

 

On commencera par prévoir son coup la veille en mettant à tremper ses fameux azukis.
First step dès le réveil (pour enlever toute potentielle amertume à nos haricots adorés) : égoutte-les, puis ébouillante-les 5 minutes, puis rince, et remets-les à cuire pendant 40 minutes dans trois fois leur volume d’eau. Ça te laisse juste le temps de mener à bien le reste de la mission, champion : les légumes du burger.

 

Préparation du burger végétal :

 

1 – Le maïs

Il est notre petit accompagnement healthy… en remplacement des frites quoi – bon ok sur celle-là on ne te leurre pas. Mais il ramène ici une dose de croquant et de fraîcheur à notre assiette et surtout, toi qui connais les bonnes associations alimentaires, tu dois savoir que haricots rouges + maïs = protéine complète superpuissante. Tu l’auras compris, on est en train de créer la « junk healthy food » la plus intelligente du monde, et ça c’est pas rien, copain.
Dans un petit saladier, mélange ta petite boîte de maïs égoutté avec une demi-botte de ciboulette ciselée, un quart d’oignon rouge haché, une cuil à soupe de jus de citron, une cuil à soupe de sauce soja et une cuil à soupe d’huile d’olive ainsi qu’une cuil à soupe de raisins de corinthe si t’en as sous le coude.

 

2 – Les courgettes

Elles font partie de la composition de la galette donc en gros on a besoin qu’elles soient bien moelleuses pour apporter du liant. Pour en arriver là, la cuisson va se passer en rondelles, tranquillement dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, sel, poivre et des herbes de Provence.

 

3 – Les poireaux

Ils sont la garniture de notre burger et remplaceront toute sauce infâme type ketchup-mayo dont on a l’habitude. Alors on les bichonne, please.
Avec dextérité et sans te couper 4 doigts, émince tes poireaux. Un effort que diable, on veut des PETITS morceaux ! Dans une poêle avec un peu d’huile d’olive (ou de coco), jette négligemment tes poireaux et laisse-les revenir avec une cuil à soupe de curcuma et une cuil à soupe de curry. Une fois que les poireaux commencent à s’attendrir, rajoute le lait de coco et laisse mijoter une bonne dizaine de minutes à feu moyen.
Si possible garde-les au chaud jusqu’au montage du burger – si jamais ta cuisine n’est pas extensible, passe les deux petites minutes au micro-ondes avant de servir.

 

NDLR : LUTTONS POUR LE VERT DU POIREAU !!!!
Non seulement c’est bon mais en plus le vert du poireau contient la concentration maximale en nutriments notamment des vitamines A (bêta-carotène), B9 (folate) et C, qui sont de précieuses alliées contre le vieillissement cellulaire.

Le burger vegan aux galettes de Haricots Azuki, Poireaux, Oignons et Salsa de Maïs.

4 – L’oignon rouge

Après l’avoir haché, le faire revenir à feux doux dans un peu d’huile d’olive. Une fois translucide, l’arroser d’une cuil à soupe de sirop d’agave et laisser confir pendant une bonne dizaine de minutes. Pour les amateurs de sensations fortes, ou ceux qui ont la flemme de salir une 24ème poêle, on peut aussi la jouer simplement, en rondelles fines, crues dans le burger.

 

5 – Les champignons

Dans une poêle avec 2 cuil à soupe d’huile d’olive mettre ses champignons, dont on aura au préalable ôter le pied, à confir tout doucement. Arroser d’un bon filet de sauce soja. Une face puis l’autre.
Les Champis doivent être moelleux et dorés mais pas tout rabougris – et oui, ils remplacent le pain dans notre recette, leur rôle est donc majeur dans l’assemblage du burger. Il faut que ça ait de la GUEULE, que diable.

6 – La confection des galettes aux haricots azuki

Dans le bol de ton mixer, ajoute en bataille : tes courgettes et tes haricots cuits, les 2 cuil à soupe de purée d’amande blanche, les flocons d’avoine trempés, une cuil à soupe de curry, ta demi-botte de ciboulette ciselée restante, 2 cuil à soupe de farine, sel et poivre.
Appuie sur le bouton ON ou MARCHE ou PULSE au choix jusqu’à l’obtention d’une texture bien lisse sans morceau. Rectifie l’assaisonnement si besoin, prépare une assiette creuse avec de la farine à côté de toi et mets de l’huile d’olive à chauffer dans une poêle.

 

Et là, tel un Patrick Swayze et une Demi Moore dans Ghost, d’une manière sensuelle et décomplexée, plonge tes mains dans le haricot mixé…
De tes mains expertes, forme des galettes ou boulettes que tu rouleras dans la farine puis que tu aplatiras – tu vas t’en mettre partout mais c’est ça qu’on aime – avant de les mettre à frire dans ta poêle.
Les galettes doivent être bien dorées des deux côtés – elles boivent rapidement l’huile donc n’hésite pas à en remettre régulièrement lors de la cuisson.
Avec cette quantité d’ingrédients, il y a normalement assez pour une dizaine de galettes d’environ 5 cm de diamètre – rab ou dej du lendemain c’est toi qui voit !

 

7 – Le montage – ENFIN !!

Dans une assiette disposer un chapeau de champignon retourné, un peu de fondue de poireaux au lait de coco puis une galette de haricots puis des oignons confits avant de refermer à l’aide d’un deuxième champignon. Servir la salsa de maïs à côté mais aussi du rab de poireaux et d’oignons pour plus de gourmandise.

 

Face à ton assiette, deux options s’offrent à toi : tu fonds en larmes sous le coup de l’émotion et tu jures devant Shiva que plus jamais un animal ne rencontrera ton assiette. Ou – et j’ai choisi la deuxième version, tu te sers un GRAND verre de rouge pour éviter de dégommer ta préparation en moins de quatre minutes trente. Quoiqu’il en soit, bravo pour ta patience, et bon appétit !

 

 

 

Claire Ardhuin – Gastro’cookeuse et fondatrice du service traiteur « Paulette is Cooking« 

Logo du service traiteur Paulette is Cooking
%d blogueurs aiment cette page :